TRAFIC - Poème de Nicole CASTILLO Filon d'or :: Nicole Castillo, Poésie Didactique et pamphlétaire
TRAFIC


Des millions d'hippocampes desséchés
Des centaines de petits poissons si colorés
Prélevés dans les mers qui se sont vidées
Arrêtons de tout vendre, tout acheter !

Si leurs mains sont devenues des cendriers
Etait-ce vraiment leur destinée ?
Tant de gorilles sont assassinés…
Au revoir Digit, tu as été par Diane*, si aimé !

On va même s'attaquer à cet ivoire sacré
Ainsi, il orne les meubles dorés
De ceux qui ont trop d'argent.
Mystérieux grands éléphants,
Si sensibles, si unis, si émouvants…
Restez sur vos gardes, soyez méfiants !

Pauvres perroquets multicolores
Que l'on échange à prix d'or
Et qui arrivent ici, presque tous morts
"Mon fils, en verras-tu encore ?"

Regarde tous ces animaux
Car on leur vole leurs peaux !
Vois, toutes ces carapaces de tortues
Tous ceux que l'on blesse, que l'on tue !

La forêt Amazonienne
Rétrécie de jour en jour
Et il y a longtemps, une femme Amérindienne
Avait eu la Vision de ce manque d'Amour…

En vérité, nous avons la passion
De l'Auto-Destruction
Et toutes ces mers polluées
Par les métaux lourds, les P.C.B
Provoquent aujourd'hui, l'infertilité
Alors, l'homme bientôt en voie de disparition ?
Ce serait vraiment, bien mérité
Car on est pas propriétaires
De la Vie sur cette si jolie terre
Nous assassinons la Beauté
Et peut-être pour l'éternité !


* Diane Fossey



Nicole Castillo

Partager



Laisser un commentaire :



Votre pseudo :


Votre commentaire :



Note : Tout commentaire intolérant ou insultant sera supprimé. Bonne contribution ! ;)

Il n'y a aucun commentaire sur cette page.




Revenir en haut Textes, poèmes et nouvelles Copyright © Nicole CASTILLO. Tous droits réservés.

Annuaire Poésieref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique - referencement gratuit