Gaïa - Poème de Nicole CASTILLO Filon d'or :: Nicole Castillo, Poésie Didactique et pamphlétaire
Gaïa


Nulle entité
Ne t’égale
En beauté!
De tout notre univers
La plus jolie
C’est la Terre.
Elle nous abrite et nous nourrit
De ses subtiles énergies;
Par ces paysages irréels
Où le fantastique se mêle au rêve
Et où l’homme semble si frêle.
Cascade de lumière
Pureté de l’air,
Dos argentés
Des dauphins
Ou des cétacés
Qui dansent l’un des plus émouvant ballet
De joie et de paix.
Dans l’ignorance
De notre chance
Nous marchons aveugles et sourds
A tous ces chants d’amour.

Nulle entité
Ne t’égale
En beauté!
Sur les ailes multicolores
Des papillons ou des fées
Je voudrai encore
Déposer un baiser.
Mon cœur s’ouvre,
S’ouvre,
A l’infini
Alors je découvre
L’explosion de la vie,
Avec l’émerveillement
Et la joie d’un enfant
Pour le vol transparent
Des libellules
Ou pour un élégant
Renard blanc.
Non, je n’ai pas peur du ridicule
Et je chante,
Je chante,
Avec toute ma dévotion
Sous l’emprise de ta séduction
Car j’ai compris
Que mon amour
Pour toi, ma planète
Me grandit
Que chaque jour est béni
Et que chaque seconde doit être
Une fête!

Nicole Castillo

Partager



Laisser un commentaire :



Votre pseudo :


Votre commentaire :



Note : Tout commentaire intolérant ou insultant sera supprimé. Bonne contribution ! ;)

Il n'y a aucun commentaire sur cette page.




Revenir en haut Textes, poèmes et nouvelles Copyright © Nicole CASTILLO. Tous droits réservés.

Annuaire Poésieref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique - referencement gratuit