MARIONNETTES (surveillantes) - Poème de Nicole CASTILLO Filon d'or :: Nicole Castillo, Poésie Didactique et pamphlétaire
MARIONNETTES (surveillantes)


Elles étaient trois,
Trois à lui soutenir le bras.
Son pauvre corps meurtri
Semblait si las, si las...

Vêtues de robes sombres
Elles se penchaient sur ce petit homme
Qui n'était pas de leur monde ;
Elles se concertaient sur son cas :
Il s'était épuisé sur une manivelle
Alors qu'elles consacraient leur temps
A l'assister patiemment.
Elles étaient trois,
Trois à soutenir son bras.
Soudain, il s'est effondré ;
Alors elles l'ont ramassé
Et remis d'aplomb sur sa chaise,
Le fixant de leur regard de braise
Pour l'inciter encore à travailler.
Quand de nouveau il est tombé,
Elles sont parties en grand secret.

Elles étaient trois,
Trois marionnettes
Au coeur de bois.
"Attendez-moi,
Je vais chercher des allumettes".

* * *

Pour lire d'autres textes sur le monde du travail, lire le recueil "ADAMAH" (terre).

Nicole Castillo

Partager



Laisser un commentaire :



Votre pseudo :


Votre commentaire :



Note : Tout commentaire intolérant ou insultant sera supprimé. Bonne contribution ! ;)

Il n'y a aucun commentaire sur cette page.




Revenir en haut Textes, poèmes et nouvelles Copyright © Nicole CASTILLO. Tous droits réservés.

Annuaire Poésieref multi-annuaires: Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique - referencement gratuit